5th August 2020: PEACE LINE routes postponed to next year

Itinéraire vert

Vous pensez que découvrir et apprendre l’histoire mouvementée du 20ème siècle avec des jeunes venus de l’Europe entière serait une expérience formidable ? Vous aimez vivre l’histoire et les récits historiques sur des lieux de mémoire et de commémoration et y réfléchir avec de jeunes Européens ? Alors inscrivez-vous à l’un de nos deux itinéraires.

BERLINL’itinéraire vert commence avec un atelier de préparation à Berlin. Après, vous partirez pour Weimar.WEIMARÀ Weimar, vous constaterez que le début et la fin de la République de Weimar (1919-1933) sont étroitement liés, comme en témoignent la « Maison de la République de Weimar » et le mémorial du camp de concentration de Buchenwald, que vous visiterez tous deux.PRAGUEL’itinéraire se poursuit vers Prague. La capitale tchèque offre de nombreuses possibilités de réfléchir à l’occupation, à la résistance et à la libération. À Lidice, près de Prague, vous aborderez le massacre dont a été victime ce petit village, qui a été complètement détruit par les nazis en représailles de l’assassinat de Reinhard Heydrich en 1942. « Protecteur par intérim du Reich en Bohême-Moravie » et à la tête de l’Office central de sécurité du Reich, Heydrich fut l’un des principaux responsables de l’holocauste. Il a été mortellement blessé par des résistants tchèques lors d’une attaque.Outre cette confrontation avec les horreurs du national-socialisme, vous découvrirez avec de jeunes Tchèques l’histoire mouvementée de Prague, avant de visiter le Musée du communisme. Il vous restera ensuite un peu de temps pour admirer les merveilles de la ville.MUNICHLaissant Prague derrière vous, vous retournerez en Allemagne. À Munich, vous tenterez de répondre aux questions suivantes : d’où viennent le national-socialisme et son idéologie ? Comment Hitler est-il arrivé au pouvoir ? Qu’est-ce qui a conduit à l’exclusion, à la guerre et à l’extermination ? Pouvons-nous tirer des leçons de la catastrophe du national-socialisme ? On ne peut pas rendre la vie aux victimes de la guerre, mais il reste leur biographie. Il n’y a pas que des soldats qui reposent au cimetière Waldfriedhof de Munich, mais également des personnes qui aimaient la vie et comptaient profiter de cette vie. Vous pourrez examiner de plus près la biographie de chacun.Le soir, vous aurez suffisamment de temps pour répondre à nouveau à ces questions dans une atmosphère détendue lors d’un dîner avec des jeunes munichois.SCHENGENCette question vous conduira jusqu’à la prochaine étape, à Schengen, une petite ville du Luxembourg. C’est ici qu’a été conclu l’accord de Schengen, qui permet de voyager librement au sein de l’UE. La visite du Musée européen, ainsi que quelques réflexions autour de l’idée européenne viendront compléter l’itinéraire, avant de rejoindre le Centre de rencontres pour la jeunesse de Niederbronn-les-Bains pour un atelier de clôture. Copyright: Axel Kirch BODENSEESur les rives du lac de Constance, vous porterez un regard sur la Première Guerre mondiale, qui a également fait 17 millions de morts. Vous y trouverez un mausolée germano-païen, très caractéristique des cimetières militaires d’après la Première Guerre mondiale, qui ont servi le culte des héros, au détriment de la réflexion historique. Les architectes et les donneurs d’ordre de telles constructions ont tenté a posteriori de donner un sens à la guerre.VERDUNAprès la guerre de position en Alsace, la guerre des tranchées prend de nouveau tout son sens à Verdun. Les cimetières et le Mémorial de Verdun conduisent aux questions suivantes : qu’est-ce que la guerre ? Qu’est-ce que les guerres du passé ont à voir avec nous et avec l’Europe ? Comment faire en sorte que cela ne se reproduise plus ?Copyright: Jean-Pol GrandmontHARTMANNSWILLERKOPFLe Hartmannswillerkopf, en France, montre à quel point les batailles entre nations étaient vides de sens. Également connu sous le nom de « montagne mangeuse d’hommes », le Hartmannswillerkopf a vu mourir près de 30 000 soldats allemands et français lors de la Première Guerre mondiale. En 2017, le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, et le président français, Emmanuel Macron, ont inauguré un musée franco-allemand pour commémorer les batailles et leurs victimes.Copyright: Dornenwolf on FlickrNIEDERBRONN-LES-BAINSÀ Niederbronn-les-Bains vous aurez du temps pour réfléchir à tout ce que vous avez vu et vécu au sein du groupe et pour échanger des idées.Copyright: Patrick Nouhailler

L’itinéraire vert vous fera donc traverser un siècle d’histoire européenne mouvementé. C’est en connaissant le passé qu’on peut façonner l’avenir. Vous découvrirez différents récits nationaux et passerez des moments captivants avec des jeunes de nombreux pays.

Si vous avez envie de participer à cet itinéraire, inscrivez-vous ici !

Différents itinéraires

Itinéraire orange

Envie de rejoindre Westerbork aux Pays-Bas en vélo au départ d’Auschwitz ? Choisis l’itinéraire Auschwitz – Gliwice – Dresde – Bergen-Belsen – Westerbork ! (du 23 avril au 04 mai 2020)

Itinéraire bleu

Envie de voyager de Saint-Pétersbourg aux frontières de l’Allemagne et de la Pologne, en passant par les pays baltes ? L’itinéraire Saint-Pétersbourg – Riga – Kaunas – Gdańsk est fait pour toi ! (11-24 septembre 2020)